Patisserie en folie

Just another WordPress.com site

Côte Rôtie

Le Côte Rôtie se sert à une température de 13°, ouvert trois heures avant et une heure supplémentaire carafé. Un bon Côte Rôtie se reconnait par sa robe sombre et translucide. On aperçoit souvent de légers reflets violine mais sans traces d’évolution. Les arômes du Côte Rôti sont assez expressifs, on peut distinctement sentir des petits fruits noirs, des feuilles de tabac mais aussi des épices. En bouche, le goût est dense, rond et souple. On sent la présence des tanins mais ceux-ci n’accrochent pas. L’ensemble est assez harmonieux et plutôt droit. On peut conclure sur le fait qu’un Côte Rôtie est frais et savoureux, et même plutôt salivant.

Le Côte Rôtie se conserve très bien et sa touche d’acidité le confirme. Ce vin reste fin et élégant.Image

Publicités
Poster un commentaire »

Bonne Fête Maman!

Chaque année, nous nous demandons de nouveau quoi offrir à notre mère pour la fête des mères. Il n’est pas facile de trouver le cadeau idéal pour faire à sa mère un grand plaisir. Mais est-ce que nous nous sommes déjà effectivement demandé qui a inventé la fête des Mères? Toute personne qui croit que c’est l’industrie des fleurs qui l’a inventé se trouve sur la mauvaise voie. Car ce jour existe grâce à la méthodiste américaine Anna Jarvis Marie, le 12 Mais 1907 elle a organisé une journée du souvenir pour sa mère décédé. Déjà l’année suivante une nouvelle fête est organisé, pour toutes les mères décédées. Déjà sept ans plus tard, le deuxième dimanche de mai devient un jour férié, « La Fête des Mères », sous le signe de l’amour et de la dévotion des mères, aux États-Unis. En Suisse, la Fête des Mères devient populaire, grâce à l’Unions Chrétiennes de Jeunes Gens de la Suisse Romande et l’Armée du Salut, à partir de 1917. La percée de célébrer ce jour dans toute la Suisse est arrivé en 1930, grâce aux fleuristes et pâtissiers.

Image
Aujourd’hui encore, nous rendons hommage à nos mères chaque deuxième dimanche du mois de mai, et oui il est vrai qu’ici les fleuristes font leurs plus grands chiffres d’affaires dans l’année. Mais chaque année nous nous posons toujours la même question : quoi offrir à nos mères ?  Moi, je pense que si nous offrons des confiseries nous sommes toujours sur la bonne voie. Car je pense que chacun entre nous a déjà couté beaucoup de nerfs à sa mère. Pour redresser tout cela des petites bonbons précieux, un beau paquet de pralines de chocolat fête des mères ou des petites pâtisseries, peuvent être un grand plaisir pour toutes les mères.

Poster un commentaire »

Cake au chocolat Cailler et aux amandes

Ingrédients (8 personnes):

200g de beurre,200g de sucre, 1 pincée de sel,6 jaunes d’oeufs,200g de chocolat noir Cailler (64% concassé,120g de farine,1 1/2 c. à café de poudre à lever,75g d’amandes moulues,6 blancs d’oeufs en neige ferme.

cake

Préparation:

1. Bien mélanger le beurre et le sucre pour donner un aspect mousseux. Incorporer le premier oeuf, puis le second en aérant bien l’ appareil

2. faire fondre le chocolat dans un bol à parois mince au bain-marie légèrement frémissant, incorporer.

3. Mélanger la farine avec la poudre à lever et les amandes,incorporer à la masse.

4. incorporer délicatement les blanc en neige à la pâte avec une corne à pâte, verser dans le moule préparé.

Poster un commentaire »

« Pâtissier » aspiration de carrière

En Suisse, la profession de pâtissier est considérée comme une spécialisation de la cuisine professionnelle. En Allemagne, il n’y a pas de formation pour devenir pâtissier professionnel. La condition préalable est d’avoir complété l’apprentissage de chef ou de confiseur. La situation est similaire en Autriche, vous pouvez trouver le métier de pâtissier dans une formation généraliste de boulanger, fabricant de confiseries et de professions spécialisées telles que fabricant de sorbets ou de pain d’épice. Mais une chose est identique dans tous les pays: le chef pâtissier saura maîtriser l’art des desserts.


Le « chef pâtissier » vient du mot français «pâte ». Ceux qui exercent cette profession connaissent  souvent les tâches du métier de boulanger. Les tâches d’un pâtissier comprennent donc la fabrication de toutes sortes de pâtes, tartes et gâteaux, il y a la préparation et le service des desserts chauds et froids ainsi que les glaces. Ainsi, la profession est très polyvalente et variée. Bien souvent, le chef pâtissier se spécialise également dans une ou plusieurs activités.

 
Donc, si vous voulez être chef pâtissier, commencez donc  une formation de cuisinier ou confiseur. Il pourra s’en suivre alors un programme de formation spécial pour la pâtisserie. Ceci est maintenant offert par certaines universités, bénéficiant d’un nombre croissant d’étudiants.

Poster un commentaire »